Hig warp looms Métiers à tisser de haute-lisse

I first want to say I owe a lot to Rebecca Mezoff and Christabel Balfour’s posts on the subject. In their posts, they pointed at tapestry looms you can find in the US and England. This article is about high warp tapestry looms one can find in France, and what I learnt about them.

We are lucky in France to still have one company building high warp tapestry looms, Catusse. There’s another one in Belgium, Meta. Otherwise, one can only rely on second-hand looms, they have the advantage of being much cheaper. I will present the ones I’ve met, I will do that in French, but you can see the Translate button at the bottom of this page.

Je dois tout d’abord reconnaitre ce que je dois aux articles de Rebecca Mezoff et de Christabel Balfour. Elles y décrivent les métiers qu’on peut trouver aux USA et en Angleterre. Mais cet article parlera des métiers de haute lisse que l’on peut trouver en France, et de ce que j’ai appris sur eux.
En France, nous avons la chance qu’il y ait encore un fabricant de métier à tisser, Catusse. Il en existe un aussi en Belgique, Meta. En dehors de ces deux marques, on ne peut compter que sur des métiers d’occasion. Je vais présenter ceux que j’ai eu l’occasion de croiser. Merci à tous ceux d’entre vous qui auraient des rectifications à apporter ou des informations complémentaires de me les envoyer, je mettrai à jour cet article au fur et à mesure.

CADRES

Les cadres n’ont généralement pas de sytème de tension, ou très rudimentaire, et pas d’ensouple. La longueur de la tapisserie est donc limitée à celle du cadre. La chaine est soit enroulée autour du cadre, et on parle chaine continue, soit montée d’un bord à l’autre autour des clous. Les cadres se rangent facilement dans un coin et coûtent rarement plus d’une centaine d’euros. Certains artistes comme Rachel Scott (Instagram @rachelscottbowling) et Louise Oppenheimer ont travaillé toute leur vie sur ce format contraint, et s’en trouvent fort bien.

Le cadre à tisser conçu par Françoise Galibourg dans les années 80 permet de tisser des pièces de 1m sur 1m. On en trouve régulièrement sur Leboncoin ou d’autres sites.


La marque Catusse produit encore un cadre pour tapisserie.

De nombreux cadres furent consttuits par des particuliers, comme celui de Sabine, à partir des planches d’une ancienne charrette.

Un hybride cadre métier : le cadre avec système de tension à fabriquer soi-même très rapidement avec des tubes de cuivres, deux tiges filetées et quatre papillons suivant les instructions conçues au départ par Archie Brennan.

METIERS DE HAUTE LISSE SANS PEDALES

Le métier qu’on trouve le plus fréquemment en France a lui aussi été largement vendu dans les années 80. De fabrication suédoise, c’est le Gobelin de la marque Glimakra. Il est facilement monté et démonté, a un bon système de tension, un bonne inclinaison pour travailler. Ils exigent de fabriquer les lisses pour chaque travail.
Les marques Lervad (Danemark) et Varpaapu (Finlande) ont construit des métiers similaires, de qualité identique, dans des dimensions différentes. Ces métiers permettent de monter une chaîne à la manière des Gobelins en se servant des deux ensouples (voir ce documentaire ), mais aussi à la manière nordique en attachant la chaine aux picots . Sur cette dernière pratique, un excellent tutoriel de Tivell Textil ici.

Le métier Gobelin de Glimakra

On trouve aussi des métiers dits « Gobelins » car ils adoptent l’architecture et le mode d’utilisation de ceux utilisés aux Gobelins. Ils sont vendus par Catusse en France, Leclerc Looms au Canada et Meta en Belgique. On trouve régulièrement les deux premières marques en occasion. Ce type de métier a aussi été construit par des menuisiers indépendants.

Le métier Meta


METIERS DE HAUTE LISSE A PEDALES

Dans le monde anglo-saxon et l’Europe du Nord, on a beaucoup utilisé les métiers de haute-lisse à pédales. Libérant les deux mains, ils peuvent permettre de tisser plus rapidement. Ils sont à peu près tous la même construction : une emprise au sol plus large que les « Gobelins », deux ensouples, deux cadres reliés à des pédales qui les actionnent, les cadres contiennent des lisses en métal ou en polyester. Ils se distinguent les uns des autre par le choix des essences de bois, le plus souvent hêtre, quelquefois mahogany et par le sytème qui relie les pédales aux cadres.

Ces métiers, aussi appelés métiers à tapis, ont été fabriqués en quantité par différentes marques jusque dans les années 80, mais plus aucun fabricant ne les construit à ma connaissance. La dernière firme, Arm, en Suisse, a fermé ses portes en 2011.


Métier Regina de Glimakra. Les cadres de lisses sont reliés aux pédales par une corde.
Pour information, ce métier fabriqué en Australie par un artisan dans les années 70 a quatre cadres de lisses.
Métier Harrislooms (Angleterre) en construction, le métier de la marque Dryad lui ressemble beaucoup.


Dans cette catégorie, les métiers de Tournai ont une particularité : les pédales ne sont pas reliées à l’ensemble, mais chacune à une quinzaine de lisses environ.

METIERS A PEDALES A OURDISSAGE SECTIONNEL

Je n’en connais que deux exemples, le Lervad n°1 et le Arm A81. Ces métiers permettent de monter (plus) rapidement une chaîne très longue.

Métier Arm(Suisse)
Métier Arm. Les cadres de lisses sont actionnés par une tige métallique et un sytème de contrepoids.
Ce métier Lervad n°1 mesure 2,50 m. Les cadres de lisses sont actionnés par les tiges métalliques reliées aux pédales.

Merci de vos retours, précisions, commentaires, ajouts afin que cet article puisse servir au plus grand nombre.

It has been a while!

More than a year now! I was lazy, and very busy, catching up life after Covid. Lots have happened, but as a quick summary let’s say 2022 was Alice and Anita’ year, now on display at Galerie Dor in Aubusson.
Ca fait plus d’un an! J’ai eu la flemme, j’ai été très occupée aussi à reprendre une vie sociale après le temps de la Peste. Mais en résumé, disons que ça a été l’année d’Alice et Anita, qui sont en ce moment exposées à la galerie Dor à Aubusson.

In October, Alice and Anita 5 was shortlisted by the Cordis Prize in Edinburgh.
En octobre, Alice et Anita 5 a été sélectionnée par le Cordis Prize et exposé à Edimbourg.

Alice 4 was selected by the Irene Davies Emerging Artist Award in Melbourne, and now lives in the house of very kind people in Nantes.
Alice 4 est partie en Australie, selectionnée pour le Irene Davies Emerging Artist Award à Melbourne, puis a été acheté par un couple charmant, qui vit à Nantes.


For 2021 Christmas, I made a bunch of four selvedges tapestries for my friends. A Noël , j’ai tissé pas mal de petites tapisseries pour mes amis.

From January to June, I had the pleasure to have Muriel in my studio, we learnt a lot from each other.
De janvier à juin, j’ai eu le plaisir d’accueillir Muriel dans mon “atelier”, et cela a été un bonheur d’échanger au quotidien.

In April, Mariche from Feutrio was very kind to exhibit my Alice and Anita series in her workshop. En avril, Mariche a eu la générosité d’exposer mes oeuvres dans son atelier, Feutrio.

In May, Jon and Juan spent a few days in Aubusson, and that was a treat!
En mai, ça a été un bonheur d’accueillir Jon et Juan pour quelques jours à Aubusson.

In June, I took a national exam and became a proud Certified Professional Tapestry Weaver.
En juin, j’ai passé et réussi mon CAP Arts du Tapis et de la Tapisserie de Lisse!


During summer, I was happy to receive my daughter and dear friends.
Pendant l’été, j’ai reçu ma fille, ma puce, et des amis chers.



And since January I’m working on my new projet, let’s call it The class, and hopefully I will write a post about it soon.

Depuis janvier, je travaille sur un projet de longue haleine, appelons-le : La classe, et si tout va bien ce sera bientôt le sujet d’un autre article.


But the next post will be about looms, stay tuned!

Mais le prochain article parlera de métiers à tisser, restez à l’écoute!


African Textiles at Jouy-en-Josas

I visited this exhibition in this very interesting small museum in the town of Jouy-en-Josas, in the South of Paris. There was a lot of beautiful textiles, and an interesting parallel between those and European printed textiles made in Jouy as soon as the 18th century.

Une intéressante expo de textiles africains, et une mise en relation entre ceux-ci et le musée de la toile de Jouy, imprimée depuis le 18ème siècle.

El Anatsui at the Conciergerie

El Anatsui pieces are stunning, gorgeous, never seen before. This 77 years old Ghanean artist, living in Nigeria, has been working for two decades with recycled metal, building colorful and powerful cloths. He made an installation at the Conciergerie, with arches above two rivers, stones and cloths, especially build for this location.

J’ai visité cette installation de El Anatsui à la Conciergerie. Cet artiste ghanéen de 77 ans établi au Nigéria travaille depuis 20 avec du métal recyclé, que lui et ses assistants transforment en immenses pièces de ‘tissu” chatoyant.

Tapestry workshop

This summer, I teach an initiation tapestry class in Aubusson, to people who want to spend a day discovering the technic. I teach with the frame tensioning looms we designed with Frédérique, the core of BAˆtissons association, who organizes the workshops.
It has been a pleasure to share with such interesting people, and I hope some of them will be hooked like I once was.

Je donne cet été des cours d’initiation à la tapisserie organisée par BAˆtissons dans les locaux de l’office du tourisme d’Aubusson. Nous tissons sur les métiers que nous avons conçu avec Frédérique, qui anime l’association.
C’est un vrai plaisir de partager avec des personnes curieuses et intéressées, j’espère que certaines d’entre elles se passionneront comme moi pour cette technique.

Hidden treasure

I recently bought this loom, sold by a man who bought it in 1982 in Guatemala.
J’ai récemment acheté ce métier guatémaltèque, acquis par le vendeur en 1982 sur place.

What I saw and bought, hanging on his wall since was that.
Voici ce que j’ai pensé acheter, suspendu au mur.

What I discovered, thanks to Frédérique who likes to get to the nitty-gritty of things, is this treasure, the front of the weaving, hidden for almost 40 years.

Voici ce que j’ai découvert, grâce à Frédérique qui regarde toujours tout dans les détails : un trésor, l’endroit de ce tissage, caché depuis 40 ans.

Siffrin

Siffrin is an @insertdisc5’s original character, from their game Start again : a prologue. I wanted to weave this character, but I’m not totally satisfied of this piece, I will redo it soon. However, better done than perfect, there it is.

Siffrin est un personnage créé par @insertdisc5 dans son jeu Start again : a prologue, et j’ai eu envie d’en faire une tapisserie. Je ne suis pas tout à fait contente, et je vais bientôt la recommencer. En tous cas, elle est finie.

Jon the dyer

Jon built a new loom, I don’t have a proper image yet to share with you. He built this loom to weave a big piece, the design of which I won’t reveal, but you will have a glimpse on the colors he dyed himself, with this wonderful Spelsau wool we bought from Norway. I hope I will be as talented as he is when my turn comes to dye!

Jon a construit un nouveau métier, mais je n’ai pas encore de photo correcte à partager. Il l’a construit pour tisser une grande pièce, dont je ne dévoilerai pas le dessin, mais dont vous pouvez voir les couleurs sur la photo. Jon a teint lui-même toutes les nuances avec cette merveilleuse laine Spelsau que nous avons achetée en Norvège. J’espère faire aussi bien que lui quand je me mettrai à teindre!

Learning Soumak

i’m taking a class from Kathe Todd-Hooker, she’s a soumak expert, you can find a work here. As you will see on this sample, I’m very far from mastering her skills!

J’apprends à utiliser le soumak avec Kathe Todd-Hooker, qui en est l’experte aux USA, son travail est visible là. Il est évident sur cet exercice que je n’ai pas encore ses compétences!